• 13 octobre 2018

     

    13 octobre 2018

    SAMEDI 13 OCTOBRE 2018 COLLINE DE COURBEFY

     

     

     

    « L'art est public »

     

    fête à énergie positive

     

     

     

    si l'art est public,alors la république ne devrait 'elle pas s'emparer du village abandonné de Courbefy ?

    Le 13 octobre dés 15h emparons-nous du village de Courbefy ,Champions de tous poil , artistes connus ou méconnus promeneurs, amoureux transi des bonnes fontaines ,touristes et anciens vacanciers , habitués aux bouchons de la départementale 64 … Créons ensemble une fête à énergie positive pour démontrer à la république que l''art est présent et vivant sur cette colline endormi.

     

    Il y a bientôt trois ans que le CRIMM (Centre de Recherche International pour un Monde Meilleur) s'installait au village de Courbefy pour tenter de continuer l'entreprise lancée par l'artiste mafieux »M.AHAE »: refaire vivre ce site exceptionnel .

    Mais l'heure fut sonnée bien vite pour le CRIMM car après 15 jours d'occupation et de défrichement, il se faisait expulser sous le motif que les représentants sur terre du défunt M. AHAE devaient au plus vite continuer son œuvre et y construire sa « villa Médicis des arts »Mais après 3 ans et de nombreux rebondissements nous ne voyons toujours rien pas un artiste en vue à Courbefy. 

    Mr AHAE maintenant que vous êtes la-haut entouré des 374 enfants-naufragé de votre bateau le « Seawol » Ne nous menez pas en barque, il y a un problème.L'architecte a perdu son crayon? 

    Et même si j’écoute votre plus fervent supporteur encore vivant qui est de surcroît propriétaire des terrains entourant Courbefy qui est de sur-surcroît maire délégué de la commune le célébrissime Mr Bernard Guilhem , dans sa dernière interview il a toute confiance dans votre descendance pour mener votre projet .

    Mais, vous ne lui avez pas dit de là-haut qu'ils étaient tous en prison (et pour longtemps) vos descendants?Enfin faites lui un signe qu'il arrête d'y croire ou de nous faire croire qu'il y croit... (c'est au choix ).Mr vous reposez en paix,mais ne laissez pas en guerre le vivant.

    Un village entier, une chapelle du 14 siècles, les bonnes fontaines... ce patrimoine inestimable laissé à l'abandon est le reflet de cette ruralité qui se meurt dans l'indifférence et apparemment la complaisance des politiques locales Plus qu'un reflet Courbefy est bien un symbole de l'abandon du patrimoine rural.

    Combien ici et là de maisons abandonnées, de bourgs qui s’éteignent ?Quelle justesse de faire primer le droit de propriété au droit d'habiter alors que nos campagnes ne demande que de nouvelles énergies pour revivre ? Ou installer ces nouvelles populations qui désirent un retour à la campagne ?

    le 13 octobre emparons-nous du symbole Courbefy et le temps d'une journée refaisons vivre le village abandonné .Créons une villa Médicis des arts éphémères et collectivement dénonçons l'abandon (sous couvert du droit à la propriété) de ce site d'exception, comme de l'ensemble du patrimoine rural abandonné alors qu il pourrait être habité.

     

    Ps : Cette fête sera aussi l'occasion de dire au revoir au convoi diplomatique  « champions » qui reprend la route et part en exil...

     

    Tous les chemins mènent à Courbefy, hésiter pas a prendre un raccourci :

     

    https://www.google.fr/maps/place/Courbefy,+87230+Bussière-Galant/@45.5940359,1.0514814,15z/data=!4m5!3m4!1s0x47ff27887261c3fb:0xb7c403638f01705e!8m2!3d45.594549!4d1.052211